CREATION TOUT PUBLIC

L'indien  blanc

Conte-concert philosophique inspiré de l'oeuvre d'Henry David Thoreau "Walden ou la vie dans les bois"

L'INDIEN BLANC

conte-concert philosophique . D'une joyeuse philosophie du 'sauvage' à

l'intention de l'individu (dès  6ans)

Olivier Apat : textes, chant, guitares, basse, mandoline, claviers, harmonica

Damien Bec : violon alto, claviers, guitare acoustique, chant, choeurs

Eric Volpatti : batterie, synthétiseurs analogiques, ambiances sonores, choeurs

 

Création soutenue par l’Agglomération Pays Basque

Programme Kultura bidean/Art, enfance, jeunesse

"La griffe du grizzly incrustée dans la nuit de mes rêves à la Grande Ourse

Je ne vais pas au pas course, le cours de ma vie ne suit pas celui de la Bourse

J'ai construit ma cabane dans la forêt profane, à flanc de colline pour être

Au plus près de moi-même, loin de la vanité et des bavardages,

Comprendre un des langages de la liberté..."

 

Propos

Les tenants de la globalisation bien aidés par les politiques à leur botte ont compris depuis longtemps qu'il fallait convaincre la masse qu’il n’y avait pas d'autre choix que de travailler, de s’abriter derrière la croissance économique et la sécurité de l'emploi, suivre le même fil d'Ariane, pour pouvoir jouir d'une liberté tous azimut dans le labyrinthe d'offres pléthoriques et de propositions que cette réelle utopie industrielle en oeuvre génère. Or la société du toujours plus est celle qui semble satisfaire le moins. De quelle liberté parle t’-on ? Nous avons toujours la possibilité de nous remettre en question, d'interroger notre désir profond. Est-ce que je vis la vie que je veux vivre ou est-ce que je réponds à une commande de cette société, de la famille ou encore à une injonction extérieure, étrangère à mon désir propre, à ma nature profonde ?


N'avoir pas le choix est grave mais croire que nous ne l'avons pas n’est il pas pire ?


Une question adressée à tous, aux enfants comme aux parents, aux non-parents, sans distinction d'âge à travers ce spectacle-concert et cette incarnation d’une école du cosmos qui pourrait donner envie de s’y frotter...une école qui ne dit pas son nom dont l’éclaireur serait ici le poète et philosophe américain Henry David Thoreau qui vivait et pensait davantage comme un indien en son temps. Une école symbolique et spirituelle où l'idée ne serait pas d'enseigner l'histoire des idées mais la joie de penser par soi-même, d'expérimenter une pensée libre qui rendrait disponible à soi et aux autres avec la nature comme terrain de jeu privilégié. Nous avons toujours le choix de reprendre contact avec le sauvage qui est en nous, par 'sauvage' entendre celui qui agit en sa volonté propre, de manière autodéterminée, questionner notre liberté, notre capacité d'émerveillement, ce qu’il nous revient d’accepter ou non.  N’est-il pas salutaire de décider d’avoir moins de choix en faisant celui d’une simplicité volontaire, rieuse et contagieuse dans le respect affiché de toute forme de vie ? A l’opposé d’une ‘servitude’ elle aussi ‘volontaire’ comme la nommait La Boétie...

 

L'histoire

“Ouvrez vos livres, aujourd’hui la leçon portera sur la vie dans un étang !”. Contraint d'écouter l’instituteur bien assis sur sa chaise, l'enfant se tortille. L’étang n’est pourtant pas bien loin de la classe. C’est dans la nature, depuis elle, qu’il aimerait plutôt apprendre les choses : sentir, ressentir, écouter, observer, reconnaître.....  Mettre les mains et les pieds dedans!  même s’il aime les livres. Pourquoi ces cours magistraux entre quatre murs ? Le mur il va le faire, justement! Guidé par le son envoûtant d'une flûte qui n’est peut-être que le jeu du vent dans les roseaux, porté par le coassement entêtant des grenouilles, il va se retrouver à l'air libre au bord de cet étang où un drôle de monsieur a construit sa cabane. Ce bonhomme qui a tout son temps et semble très occupé à ne rien faire en apparence, c'est Henry. Un indien blanc! Auprès de lui l'enfant va pouvoir librement exprimer son ’sauvage’. Ouvrir les oreilles, les yeux, les mains, les narines et la bouche de son coeur pour apprendre de cette nature, véritable école aux résonances foisonnantes qui permet la rencontre vraie...avec nous-même et avec la joie, celle de vivre intensément la simplicité. Une puissante expérience organique et philosophique au contact de sa part animale, végétale et minérale dont l'enfant reviendra galvanisé d'humanité.

© 2019 Lantredubaribal

  • Black Vimeo Icon
  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black YouTube Icon